01 décembre 2005

RELATIONS ENTRE ATSEMS

Alors là, il y en a à dire !

Comme vous devez certainement le savoir les relations au travail, surtout dans un milieu à majorité féminine, n'est pas pauvre en rebondissements de tout genre.
Enrichissant ou pas il faut s'accrocher si l'on ne veut pas être à la traîne ou se faire déstabiliser.

Vous est-il arrivé de ressentir que vous n'êtes pas appréciée parce que vous faites tout simplement votre travail ? Vous aussi ? Alors rejoignez-moi et formons le club des PB(professionnelles brimées).

Je refuse de me résigner à cette situation. J'estime ne pas avoir à subir le mal être des autres d'autant plus que je ne suis pas responsable de leur choix professionnel et de leur choix de vie. J'ai moi aussi des soucis et je les laisse bien au chaud chez moi à m'attendre. Le lieu de travail n'est pas un défouloir de petites gens.

Je fais volontiers une petite classification de cette équipe d'Atsems sencée travailler dix heures ensemble :

- Les professionnelles qui travaillent dans un esprit sain quoi qu'il arrive.
- Les râleuses et les emmerdeuses de nature, soit disant par principe mon oeil.
- les jalouses à vie, la pire espèce forcément jamais en voie de disparition, eh oui.
- Les accidentées de la vie ou les blasées du métier.
- Les méchantes par nature alors celles-là c'est vraiment l'espèce de loin la plus dangereuse mais qui est tout de même chapotée par :
- l'hypocrite et la bavarde de service.

Il faut travailler avec tout ce monde, c'est la réalité du terrain ; alors allons-y le coeur joyeux.

Les professionnelles sont celles qui arrivent à l'heure quoi qu'il arrive et aiment ou pas leur travail mais le font sans casser les pieds aux autres.

Les râleuses et les emmerdeuses, comme le qualificatif l'indique, ont toujours quelque chose à dire pour cacher leur incompétence.

Les accidentées de la vie sont les moutons de panurge de service. Sans caractère, elles sont parfaites pour les blasées.

Les méchantes par nature sont celles qui n'ont pas de vie sociale ni de ramoneur alors il faut bien qu'elles existent au travail ; comme quoi un seul être vous manque et tout bascule.

Les blasées du métier n'ont qu'à se reconvertir ou se remettre en question afin de voir leur travail sous un nouveau jour.

L'hypocrite et la bavarde sont celles à qui il faut faire des confidences si l'on veut que tout le monde le sache sans se dévoiler ; pigiste au Canard Enchaîné serait parfait pour elles mais même là il faudrait qu'elles excellent un peu plus et c'est trop leur demander.

Les filles, vous voulez être Atsem ? Parfait ! Alors que tout ceci ne tombe pas dans les prothèses d'une sourde chronique.



LEXIQUE :

RAMONEUR : flirt, petit ami, compagnon, fiancé ou époux.

21 commentaires:

flo a dit…

MDR = Mort de rire :p

il faut afficher ça à l'école dans le vestiaire !!! du personnel ;)

flo a dit…

je veux bien faire parti de ton club des PB(professionnelles brimées).
mais j'ai pas encore de poste :(

Anonyme a dit…

salut!!!
et bien voila je vais commencer mon poste d'atsem en mars !!!
le maire de ce village veut egalement me payer ma formation bafd afin que je sois diectrice l'été et aux petites vacances ce qu veut dire que je ne le serais pas moi du coup peux tu me donner le nbre de semaines de conges payés auquels je peux pretendre d'avance merci de
+ dis moi stp ton nombre d'heure semaine bref un planning semaine stp
je serai en petite section d'avance merci c vrai que l'accueil d'une des aides maternelles la depuis 12 ans a été deplorable "moi je conserve mes horreurs c clairs je change rien!!!"super l'accueil... bref merci de me repondre sur angypierre@wanadoo.fr stp en mettant atsem en objet bisou et merci
aj

lunina a dit…

absolument genial ce blog

je suis atsem depuis janvier dans une belle equipe de vielles biques blasées de la vie!! c trop drole!

bravooooooooooooo

Anonyme a dit…

Jipi DièT

Excellent maman.
Je me suis bien maré en lisant ton texte.
Sache qu'il y a des similitudes entre le monde des ATSEM et celui des grandes entreprises que je cotoie surtout les blasés.
bizzz

Anonyme a dit…

super, tu as bien raison, c'est le monde du travail, surtout entre femme. A plus atsem de Marseille

Anonyme a dit…

Salut les filles,

Super sympas ton journal, je viens de tomber dessus avant d'embaucher et j'ai imprimé quelques feuilles pour mes collegues.
A+

Zaza a dit…

Bonjour à toutes et à tous.Je suis ravie de trouver un site consacré à l'atsem
Je suis atsem dans une petite école de campagne. En maternelle il y a trois niveaux donc au total 20 enfants. J'aime beaucoup ce que je fais, les pitchounes sont à croquer ! Je suis donc la seule Atsem dans cette école, je me sens très isolée ! Ce sont les relations avec l'instite qui me chagrinent le plus... au niveau du travail lui même tout se passe bien, elle est contente de moi, mais il n'y a aucune complicité entre nous. Je fais la journée continue et j'ai donc le droit à 20 minutes de pause... avec les instites puisqu'il n'y a pas d'autres salles... je suis très mal à l'aise...je gêne ! je suis plutôt discrète par nature. J'ai vraiment le sentiment que l'on ne mélange pas les serviettes et les torchons ! Il y a aussi peut être la différence d'âge qui joue... j'ai 45 ans, elles ont 25 et 29 ans. Bref... je me sens seule mais heureuse d'avoir trouvé ce site ! Je veux bien aussi faire parti du club des ''Professionnelles brimées'' histoire de rire un peu !
Bises à plus !

Maryse a dit…

Je pense arriver enfin à rèpondre à ces courriers interressants.Surtout au premier qui parle des raleuses .Jadhère au club des pb.A bientot.Maryse

Anonyme a dit…

Super..un site pour les ATSEMS..Bientôt,10 ans de métiers,cap petite enfance + concours et aujourd'hui,catastrophe..12 heures de ménage par semaine à cause d'un DGS qui profite de son statut hiererchique et nous puni,pour assouplir notre caractére et nous faire taire..Et oui,difficile métier..sous l'autorité,de l'instit,de la directrice ,du DGS et du maire..Nous devons plaire et satisfaire bcp de monde et j'ai,aussi, oublié les parents..OUi,il y a de quoi,déprimer et raler..Un metier non reconnu..Toutes les gloires sont pour les instits..Mais heureusement,nous avons les enfants qui nous donnent cette grande satisfaction de ce métier et au travers de leurs petits yeux fragiles..On fond..Mais,j'ai espoir que notre métier,soit mieux reconnu et connu..Caroline de BREIL/ROYA(06,alpes-maritimes)A Bientôt..

Anonyme a dit…

Super..un site pour les ATSEMS..Bientôt,10 ans de métiers,cap petite enfance + concours et aujourd'hui,catastrophe..12 heures de ménage par semaine à cause d'un DGS qui profite de son statut hiererchique et nous puni,pour assouplir notre caractére et nous faire taire..Et oui,difficile métier..sous l'autorité,de l'instit,de la directrice ,du DGS et du maire..Nous devons plaire et satisfaire bcp de monde et j'ai,aussi, oublié les parents..OUi,il y a de quoi,déprimer et raler..Un metier non reconnu..Toutes les gloires sont pour les instits..Mais heureusement,nous avons les enfants qui nous donnent cette grande satisfaction de ce métier et au travers de leurs petits yeux fragiles..On fond..Mais,j'ai espoir que notre métier,soit mieux reconnu et connu..Caroline de BREIL/ROYA(06,alpes-maritimes)A Bientôt..

Anonyme a dit…

génial tout à fait d'accord avec toi sans parler des gradés qui abusent de leur pouvoir!!
non seulement on doit parfois se supporter des équipes pas toujours au top!!mais en plus on a la pression des chefs.Meme quand on fait parti des "bons éléments"!!
Nous on est une équipe soudée( je sais ça parait peu probable!!)meme en dehors du boulot,dans ce cas de figure là t'as toujours des histoires( clan entre maternelle et primaire, jalousie, hypocrisie...)
Bref, notre job n'est pas de tout repos!!Et on est d'accord avec toi pour toutes les catégories que tu as cité!BONNE CONTINUATION....

Anonyme a dit…

Super tout ce tralala, mais comme travailler plus gagner plus c'est qu'une utopie à la con de notre cher sarko je comprend donc la glandouille de tes collègues et leur devise, travailler moins et gagner au tant, ca marche aussi pour travailler moins et galerer autant.
Sinon bonne philosophie du sens du travail et bon courage surtout quand on est une fourmie dans un monde de cigale.

Anonyme a dit…

hello
pas mal le blog !nous notre ecole c'est pas alcatraz mais nousl' avons surnommé : poufland!! eh oui c'est dur d'etre atsem mais si on vous fait croire que c'est un bien beau metier!!!

Anonyme a dit…

je suis d accord sur la lettre

Anonyme a dit…

Bonjour à tous et toutes
Alors là, c'était bien drôle de lire ce blog car je suis tombé ici un peu par hasard ... cela dit, peut-être que vous pouvez me renseigner puisqu'il s'agit de votre métier:
Je suis architecte et travail sur un projet d'école maternelle sur lequel il y aura une zone ATSEM. Je sais bien que dans la réalite du terrain c'est majoritairement un métier "au féminin".
Mais savez-vous s'il est tout de même exigé qu'il est une zone vestiaire ATSEM femme et une autre pour homme dans l'eventualité qu'il y est un atsem homme?? (Normalement lo code de travail exige ce type de choses mais je n'ai rien trouvé pour le moment) ...
Merci en avance et j'espère ne pas déranger avec ma question qui (je sais) n'a rien à voir avec le sujet de ce blog!

JK

amaniye a dit…

Bonsoir,

Vous ne me déranger nullement. Je vous réponds en fonction de ma ville dans laquelle il y a un homme ATSEM.

Ce collègue fait partie de l'équipe de volants "remplaçant" donc il se déplace avec sa blouse dans un sac et n'a donc pas besoin de se changer.

Pour celles (ATSEMS) qui sont fixes elles disposent de casiers dans la salle des ATSEMS (qui au demeurent est squattée par les professeurs des écoles ) juste pour la blouse et le sac à main.

L'idéal si je puis me permettre serait qu'il y ait une salle des professeurs des écoles et une autre pour les ATSEMS cela éviterait bien des désagréments (café renversé, table non lavé et travaille taché.).

J'espère vous avoir aidé.

Merci de votre passage .

yaka a dit…

Bonsoir à toutes Chez nous il existe le coin café et celui de la préparation.Boire un café ensemble peut ê tre un moment agréable,certe les tasses non lavées ni la table reste un problème comme dans beaucoup d'école.D'ailleurs il existe maintenant des formations ''binome enseignant-atsem '' qui faire avancer dans le respect de chacun.

sophy666 a dit…

bonjour à toutes
je suis atsem depuis 15ans et titulaire depuis 14ans,j'ai 36 ans,et l'ecole ou je travaille est devenu cette année un vrai enfer!!un nid de brimades,harcèlement et j'en passe!!l'equipe atsems est solidaire et se serre les coudes malgrès tout..tout nous est imposés,nos pauses(avec qui,quand ect...)on est traitée de faignantes,soit disant que l'on ne "fout" rien de notre journée,qui dure quand même 9h45 (avec 45mins de pause)et cela 4 jours/semaines!!
moi,qui suis la plus jeune et la plus 'forte en bouche",je suis devenue la bête noires du corps enseignantes (ou du moins certaines..)et cela simplement parce que la directrice exerce sur nous "un abus de pouvoir"permanent!!!je suis sur l'ecole depuis 4 ans,avec la même instit,avec qui ça se passait très bien,jusqu'à cette année,car,j'ai commis la faute ultime de ne pas lui avoir demandée à la rentrée "comment s'était passée ses vancances"..ce qui est assez aberrant!!!mais,du coup,je suis traitée comme si j'avais commis une faute professionnelle hyper grave!!!donc,avec la directrice(qui au passage ne m'apprecie guère du fait que je lui tienne tête)elles ont écris courriers sur courriers à la mairie pour dissequer tout mes faits et gestes sur mes journées de travail..exemple:le fait que j'ai "osée" répondre à un coup de fil sur mon portable(que je n'ai jamais sur moi,mais toujours dans mon casier)sauf cette fois,car mon beau-père avait fait un infarctus,et que les nouvelles sur sa santé n'était pas très bonnes!!j'ai eue droit à une "engueulade" par la directrice,alors que j'étais en communucation avec ma belle-mère en larmes(c'est un peu surréaliste,mais véridique)ou que soit disant je prenais des pauses d'1h30!!!(et j'en passes...)mais,comme cela ne suffisait pas,elles ont décidées de m'exclure de le classe,et tout cela en accord avec la mairie,qui est quand même mon employeur!!!j'accepte cette excusion,sans broncher pour eviter d'envenimer la situation déjà crtique,et je me retrouve polyvalente sur les deux classes de petits(alors qu'il y a une atsem remplacante sur une des 2 classes!!mais,en toutes logiques,en tant que titulaire,je passe après)!!l'histoire aurait pu s'arrêter là,mais non,j'ai eue une grosse grippe qui m' clouée au lit pendant 10 jours,et pendant ce temps,s'est déroulée une réunion des directeurs avec la mairie,et durant cette dite réunion,la directice aurait dit "je ne veux plus la voir dans MON ecole!!!"et la mairie,ceux là même qui m'emploie,qui on entre les mains mon dossier de suivie de carrière,et qui savent qu'il n'y a jamais eu de soucis dans mon travail,ceux là aussi qui se doivent de veiller à al bonne santé mentale de leurs employées,et bien,ont acceptée cette forme de tyrannie (ou harcélement??)sans piper mot.sur ce,ils m'appelle chez moi alors que je suis en maladie,pour m'annoncer le "choix de changer d'ecole.proposition que je refuse!!mais,ils me rappellent en m'expliquant que je n'ai pas le choix et que je suis affectée dans une école que je n'ai même pas choisie et qui soit dit au passage n'est pas la mieux reputée sur montpellier,(enfin bref,la n'est pas le probleme)le fait est que cette directrice en question exerce un veritable "abus de pouvoir" et que la mairie prefere lui donner raison,plutôt que de prendre le temps de m'écouter!!
pour celles qui aurons lu ce texte jusqu'au bout,merci..
à bientôt
sophy

Anonyme a dit…

Bonjour,

Moi je suis une jeune atsem (23 ans) qui adore ce qu'elle fait mais a de gros problemes relationelles avec l(institutrice qui est....horrible....
Le matin quand je pars bosser je me dis "que va t'elle encore avoir à redire aujourd'hui quels prétextes elle va prendre pour me dénigrer et me pourrir la journée".
J'en viens meme à me dire qu'il faut que je démissionne car tout ça me ronge et me démoralise...
Help que pourrais je faire???
merci.

Anonyme a dit…

bonjour!
je suis moi même atsem depuis un peu plus de deux ans et je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à subir des collègues aussi bien atsem qu'enseignantes dont l'humeur est aussi changeante que les tenues de paris hilton!
ce qui cofirme que le métier d'atsem est vraiment un métier particulier ! en plus d'une hyper polyvalence il nous faut nous adapter au personnalité de chacune! j'en ai encore fais les frais cette semaine ! mais soyons zen !