30 octobre 2005

PAS FACILE D'INTEGRER UNE EQUIPE DEJA EN PLACE

Les filles l' affaire est gâtée !
Je ne suis plus la nouvelle venue, ni même la collègue à intégrer mais celle qui leur renvoie le reflet de ce qu'elles ont toujours voulu être et faire sans jamais pouvoir le faire. A savoir (toute modestie feinte mise de côté ) être professionnelle, bien mise et la tare sûpreme avoir un peu de jujotte dans le cougolo.

Lorsque j'arrive dans cette école, avec l'appréhension du changement et du travail en Zep, je suis agréablement surprise d'être bien accueillie par les Atsems qui m'expliquent le mode de fonctionnement de l'école, sans oublier les petits ragots ; je suis tellement bien accueillie qu'à la fin de la journée je sais tout de toute l'équipe enseignante et des Atsems.

Je suis rentrée chez moi un peu mal à l'aise car je me demandais bien quelle ligne de conduite adopter vu que pour faire partie de cette équipe il fallait avoir la facilité de déblatérer sur les autres et faire le minimum syndical en ce qui concerne le travail. Les dés étaient jettés et je n'ai pas assuré dans ce sens alors trois mois plus tard le flirt était rompu. Ma mise en quarantaine était votée et appliquée par les Atsems avec qui j'était sensée former une équipe de travail. Tu parles !

Lorsque j'ai fait la démarche de chercher à comprendre les causes de ma mise en quarantaine elles étaient prises d'amnésie. Pas courageuses les louvettes à deux balles. C'est çà le millieu du travail mais çà ne vaut pas la peine de déprimer ou de prendre des sucettes au prozac. Il faut continuer à faire son travail, à en parler et ignorer royalement ces grognasses qui jouent à la baballe chez les mini siciliennes.

Car après tout nous sommes là pour travailler pas pour nous faire des amies avec les pouffiasses de service. Ce n'est pas facile à faire mais les filles soyez braves et envoyez ces guépettes se faire piquer par le vaccin de l'apprentissage à la sociabilité, grand bien leur fera.


LEXIQUE :
COUGOLO : tête en dioula. Une langue de l'afrique de l'ouest.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis bien d'accord avec toi.je suis titulaire du concours d'a.t.s.e.m, et je n'est toujours pas de poste,mais je suis animatrice c.l.a.e en mater.il y a beaucoup d'a.t.s.e.m jalouse au point de me mettre a l'ecard et de stoper leur conversation des mon arrivée et tout les jours elles trouvent quelques choses de nouveau a dire pour me destabiliser et me couper dans mon elan surtout sur les animations quelle ne veulent pas faire .

flo a dit…

Bien parler !!! elles non rien d'autre à fait que de pipelet sur les autres!!! allez au boulooooooooooooooo


qu'elles regarde le trou de leur C... au lieu de regarder ce des autres :(

bon courage à toi dans ce monde de mauvaise languessssssss

Anonyme a dit…

bonjour moi c pascal je ne suis pas atsem mais mon exe oui et elle est comme toi dans une nouvelle ecole ou elle fut mis a part par jalousie. tu pense que ca peut changer avec le temps. kezako34@msn.com

Isabelle de Marseille a dit…

Magnifique votre blog!
je suis tout à fait d'accord avec vous.
Malheureusement, c'est ce qui se passer dans la plupart des écoles. Les personnes motivées, qui sont professionnelles, sont mises de côté si elles ne rentrent pas dans le "moule".
Je suis directrice d'une école maternelle et si ça peut vous rassurer, je rencontre le même problème avec certaines de mes collègues. Quant aux atsem, avec les motivées, il n'y a pas de problèmes, pour les autres, je suis complètement ignorée. Le problème dans cette histoire, c'est que le bien être des enfants n'entrent pas dans la balance pour ces personnes (instits et atsem).
En attendant que toutes les personnes motivées se retrouvent dans les mêmes écoles,
Bon courage...

Maryse a dit…

J'aime bien les sites sur les atsems.Il y a de quoi etre surprise.On est toutes dans la mème galère.Maryse

Anonyme a dit…

je vis le meme problème que ce que je lis et en plus je suis dans une petite commune ou l'agent d'entretien fait office d'atsem dans une classe,a passé 3 fois le concours sans le réussir et me pestifère parce que j'ai le titre et j'occupe sa place officielle.
elle ne respecte pas les règles de sécurité, ni de propreté, c'est une galère et je subis. faut y etre pour le croire, quel état d'esprit !!!je sollicite ma mutation, je n'en peux plus, de plus pas de possibilité de stage, de perfectionnement, de technicité
allez bon courage mais faut que l'on en parle.
merci

Anonyme a dit…

Il est vrai que certaines atsem sont de vrai s... certaines , sous pretexte de leur ancienneté se prennent pour des chefs. On est toutes dans la même catégories alors au lieu de se montez les unes contre les autres, soyons solidaires c'est ce qui fera notre force.

Anonyme a dit…

moi aussi , je vis un calvaire atsem cette annee je travaille dans ecole maternelle "petite section" dans une ecole maternelle a sartrouville "joliot curie" pouffiasses se reconaitront , des j'arrive dans leur groupe elles se sauvent ou s'arrettent net dans leur conversation tout cela parceque je travail en collobaration avec les instits et ces dames ne sont pas daccord sa radautes sur les instits et les parents mon dieu il ya de quoi ecrire un jopurnal pauvres femmes que je les plaint

celine a dit…

Bonjour
je découvre votre blog en cherchant des renseignements sur le métier d'ATSEM, en pleine reconversion, avec trois enfants on m'a vivement conseillé de m'orienter vers ce métier, je connais les ATSEM par mes enfants qui viennent de quitter la maternelle mais je ne connais pas réellement le métier, pourriez vous m'aider ?
Merci !!

ELLYNE a dit…

Bonsoir Céline,

Vous trouverez toutes les informations que vous recherchez dans les pages "archives" de mon blog.

Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre projet car c'est un beau métier.

A bientôt.

Anonyme a dit…

Bonjour , je suis atsem depuis 9 ans , j'ai un cap petite enfance ainsi que le concours d'atsem.J'ai toujours voulu faire ce métier , les enfants sont ma passion .D'ailleurs c'est auprès d'eux que je me ressource et me permet d'avancer malgré ce que je subis depuis 3 ans .Je me suis plaint de l'enseignante à la directrice car elle ne me respectait pas .Elle m'a traité de menteuse et que c'était de la diffamation .Elle n'a même pas cherché à savoir ce qui ce passé , j'étais coupable et condamnée .Depuis elle m'humilie à la moindre occasion devant mes collègues et les autres enseignantes , le sale boulot c'est pour moi .Elle m'a fait comprendre que je n'était pas la bienvenue et que je devais aller voir ailleurs .Pour le moment je tiens bon , je ne veux pas lui donner ce plaisir mais je suis sous antidépresseur , je suis fatiguée de me battre car je ne suis plus très jeune j'ai 59 ans .
Vos commentaires me donnent le courage de continuer , je ne me sent pas seule dans le même cas .

Merci de me donner des conseils .

Ellyne A. a dit…

Bonjour,

Ne vous laissez pas abattre par ce qui vous arrive. Prenez le temps de discuter en aparté avec l'enseignante afin de bien lui expliquer votre mal être dans un premier temps.

Dans un second temps demandez un rendez-vous à la directrice pour en parler à trois.
Si cela n'est pas possible faites intervenir votre hiérarchie ou le syndicat.

Ne vous laissez pas faire et défendez vous. Vous avez divers moyens à votre disposition pour ce type de situation difficile au travail faites en bon usage.

Dans l'immédiat, reposer vous, profiter de vos vacances et à la rentrée battez vous pour repartir sur de bonnes base.

Je vous souhaite plein de beaux moments de détentes pendant vos vacances, en famille, avec des amis.

Merci de votre passage et bon courage.

Je vous embrasse.

Anonyme a dit…

bonsoir ,
merci de votre soutien.J'étais très démotivée et dégoutée de ce métier que j'aime tant , j'ai pensé me mettre en disponibilité en attendant la retraite .Ma responsable me l'a deconseillé et m'a proposé de changer d'école , ce que j'ai fait .Mais j'ai toujours cette mauvaise expérience qui me trotte dans la tête .Je m'intègre petit à petit dans cette nouvelles école mais je me méfie de tout le monde et je doute de moi .Depuis mon départ aucune collègue ne m'a contacté pour prendre de mes nouvelles .
Peut être aussi que toutes souhaitaient que je parte , pourquoi je ne le sais pas .

Je souhaite que mon témoignage puisse servir à d'autres atsem et ne faire confiance en personne .

Ellyne A. a dit…

Bonjour,

Je suis ravie de savoir que vous avez changé d'école. En ce qui concerne vos anciennes collègues qui n'ont données signe de vie si vous estimez n'avoir rien à vous reprocher
faites l'impasse sur elles et vivez votre vie....
Essayer tout de même de bien vous intégrer au sein de votre nouvelle école. C'est tout à fait normale que vous vous méfiez vu ce que vous avez vécu. Cependant, il y a sûrement des personnes dignes de confiance dans votre équipe donc laissez leur la possibilité de vous le démontrer...Ne doutez pas de vous, réapprenez à faire confiance à vos collègues....

Oubliez le passé et dites vous que le meilleur est devant vous.

Bonne journée.
Je vous embrasse.